, pasteur

Av. des Alpes 14

3960 Sierre

+41 27 455 09 23

 

, Pfarrer

Av. des Alpes 14

3960 Sierre

+41 27 470 10 20

 

"Protestant"

Le journal paroissial à télécharger

EN FAMILLE AU TOGO

Notre paroisse a de la chance ! La famille Lambert de Vercorin va s’envoler mi-septembre pour vivre deux ans au Togo en tant qu’envoyés DM-échange et mission. Cette aventure est un projet familial mais elle nous concerne directement. Nous soutenons régulièrement des projets et des actions du DM. Cette fois, nous pouvons accompagner l’autre volet de leur mission, soit l’envoi de personnes (voir encart). Ces lignes donnent quelques pistes sur le Togo, les motivations de cette famille et le projet qui les attend.

Bild_23

Les Lambert ont rencontré Espoir Adadzi, un pasteur togolais qui vit une expérience de deux dans l’Eglise genevoise. Antoine lui a offert un vol en parapente biplace. Il est aujourd’hui instructeur alors que son premier métier est menuisier. Antoine n’a jamais été en Afrique, mais son grand-père a vécu dans l’ancien Congo belge au sein d’une équipe chargée de développer un médicament contre la bilharziose. Antoine se réjouit de vivre une expérience tous ensemble. Il désire sortir de l’ordinaire, donner du sens et entrer dans une autre dimension en s’engageant dans un travail qui ne soit pas lié au loisir comme le parapente. Il a hâte de vivre les différences culturelles pour avoir une autre vision de ce qui se fait ou ne se fait pas.

Clothilde est infirmière. Elle a rendu visite à sa sœur qui vivait pour deux ans au Sénégal. Dans l’avion du retour, elle s’est promise de vivre un jour une expérience en Afrique. Cela fait dix ans qu’elle posait régulièrement la question à Antoine. Elle avait peur de faire souffrir ses parents mais aujourd’hui elle se sent libre. La rencontre avec la famille Thuégaz qui a vécu 3 ans au Cameroun a été un déclic pour Antoine. La candidature au DM a été un long parcours jusqu’au feu vert. Clothilde a toujours vécu des expériences dans sa famille, plutôt que de passer des vacances à l’hôtel. « C’est moins reposant, mais cela permet d’apprendre plein de choses. », nous confie-t-elle.

Le Togo est l’un des plus petits pays d’Afrique. Il s’étire sur 700 km du golf de Guinée au sud au Burkina Fasso au Nord, pour une largeur n’excédant pas 100 km entre le Bénin à l’Est et le Ghana à l’Ouest. Les paysages sont variés, des plages de sable fin bordées de cocotiers aux savanes plantées de baobabs, en passant par des vallées verdoyantes serpentant entre des petites montagnes dans le centre du pays. Lomé est la capitale et la langue nationale est le français. Cette ancienne colonie française est indépendante depuis 1960. Après 38 ans de dictature du général Eyadema, à son décès, c’est son fils Faure Gnassingbe qui accède au pouvoir en 2005, dans un climat politique tendu, des violences et la négation des droits humains. Le pays est paupérisé et les questions fondamentales peuvent difficilement être abordées de front.

Dans ce contexte, les Eglises s’engagent pour le bien de la population tout en offrant un rôle de médiation sur le plan politique, l’opposition réclamant une réforme constitutionnelle pour limiter à deux les mandats présidentiels et la démission du président actuel. Le partenaire du DM-échange et mission est l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo (EEPT). Fondée par la mission allemande, l’EEPT est indépendante depuis 1959. Elle gère de nombreuses écoles primaires, des collèges, des Centre Médico-Social (CMS) et l’hôpital Bethesda d’Agou. Ce dernier est en perte de vitesse, faute de liquidité. Les soins sont prodigués à tous même à ceux qui ne peuvent pas payer. Le problème est tel que l’EEPT veut transformer l’hôpital en centre de formation continue pour les équipes des CMS disséminés dans le pays. C’est là que Clothilde intervient. Engagée comme infirmière à plein temps, elle sera chargée de rassembler les besoins de formation, de trouver les formateurs et d’organiser les sessions. Antoine, lui, sera à mi-temps et coordonnera et supervisera les travaux de construction et d’équipement dans l’hôpital et les CMS et le suivi de l’entretien.

La famille vivra à Kpalimé, la cinquième ville du pays, à environ une heure trente au Nord-Ouest de Lomé. Ils seront à 12-15 km de l’hôpital Bethesda et les parents feront les trajets. Comme ils seront au pied du Mont Agou, la plus haute montagne du pays (986m), Antoine va prendre son parapente biplace, pour proposer une aventure inédite au Togo !

Ce lieu de vie sera idéal pour scolariser les enfants. Ils iront à l’école du quartier le matin. L’après-midi, Antoine sera leur répétiteur, les faisant travailler grâce au programme scolaire français par correspondance, le CNED. Zacharie est impatient de connaître ses nouveaux copains africains. C’est plus complexe pour les deux aînées. Elle ne se réjouissent pas car elles sont tristes de quitter leurs copines. En même temps, elles seraient déçues si l’aventure n’avait pas lieu. Elles ne savent pas à quoi s’attendre, ce qui attise leur curiosité. Enora et Maïwenn ont chacune fait un exposé sur le Togo dans leur classe. Le lien avec leur école de Vercorin va rester. La famille espère aussi avoir des visites. Qui veut tenter le voyage sera bienvenu, dès que les Lambert seront installés dans leur nouvelle vie et auront vérifié qu’il y a de la place pour l’accueil !

Plus d'infos sur le projet

Suivez la famille Lambert sur leur blog