Herzlich willkommen in der reformierten Kirchgemeinde Nidau!


Die Kirchgemeinde Nidau besteht aus fünf Pfarrkreisen und umfasst die vier politischen Gemeinden Bellmund, Ipsach, Nidau und Port. Vier deutschsprachige Pfarrämter, mehr als 30 Mitarbeitende und eine grosse Zahl von Freiwilligen gestalten das kirchliche Leben.

La paroisse de Nidau est bilingue, et la communauté romande a un poste pastoral qu'elle partage avec la paroisse française de Bienne. 

Wir freuen uns, wenn Sie mit uns Kontakt aufnehmen.

A bientôt...

Kontakt und Adressen

Personen

Gebäude

 

Tout ce qui brille n’est pas or …

BFA-Bild zoom in

Chaque année, des milliers de tonnes d’or sont importés en Suisse. Très peu d’informations filtrent sur les conditions dans lesquelles « cette manne » qui génère des bénéfices astronomiques est produite. Deux tiers de l’or fin du commerce mon­dial sont raffinés en Suisse, plaque tournante entre l’Ouest et l’Est : l’or raffiné dans notre pays est ensuite exporté vers l’Asie. En 2013, les raf­fineries suisses ont exporté des mé­taux précieux à hauteur de 120 mil­liards de francs. Une grande partie de l’or extrait des rivières et des mines dans les pays du Sud se re­trouve à Basel World, la « grande messe de la bijouterie ». La face sombre de ce brillant commerce : des atteintes graves à la santé des travailleurs et des travailleuses, le travail des enfants ou encore la pol­lution de l’environnement. Car « tout ce qui brille n’est pas or ».

Jusqu’à présent, les raffineries et en­treprises suisses recyclaient « l’or sale » en toute impunité. Avec la campagne œcuménique, Pain pour le prochain, Action de Carême et Etre partenaires lèvent le voile sur les vio­lations des droits humains et les at­teintes portées à l’environnement dans ce secteur économique. Durant le temps de carême, nous vous invi­tons à examiner « à la loupe » le sec­teur de l’or afin d’encourager les multinationales à « renforcer la jus­tice », leitmotiv de la campagne.

L’initiative « Pour des multinatio­nales responsables » vise les socié­tés qui ont leur siège en Suisse. Cel­les-ci doivent assumer leurs responsabilités et respecter les droits humains, partout où elles sont actives. De la même manière qu’elles sont tenues de présenter une comp­tabilité transparente, l’initiative exi­ge des multinationales qu’elles se conforment dorénavant à un de- voir de diligence : elles doivent identifier les risques que comportent leurs ac­tivités sur le terrain et prendre les mesures nécessaires pour éviter toute violation des droits humains et atteinte à l’environnement. De cette manière, la place économique que constitue la Suisse se verrait renfor­cée et sa réputation améliorée.

Car la Bible nous invite à adopter un regard critique et à agir en consé­quence: « Examinez toute chose, gardez ce qui est bon ! » (1 Thessa­loniciens 5, 21).

Grâce à vos actions, grâce à votre précieux engagement dans la cam­pagne œcuménique, faisons ensem­ble en sorte que les multinationales assument leurs responsabilités. Pour que les populations les plus défavorisées aux côtés desquelles nous travaillons puissent retrouver leur dignité.

Merci de votre précieux soutien ! Merci de votre engagement coura­geux !

DOROTHÉE THÉVENAZ GYGAX, ACTION DE CARÊME

MARTINA SCHMIDT, PAIN POUR LE PROCHAIN

PASTEUR LUC. N. RAMONI